My Favorite Things

My Favorite Things Episode 3

 

Pour l’épisode 3, je vous ai préparé une sélection de My Favorite Things, thème signature du grand John Coltrane. C’est lui qui en a fait un standard de jazz. Mais vous connaissez peut-être la version originale tirée de la comédie musicale La Mélodie du Bonheur.

On commencera donc avec une version de Julie Andrews qui interprétait la chanson avant même d’avoir été choisie pour le rôle principal dans l’adaptation au cinéma. Ensuite, on retrouvera également la version classique de John Coltrane, une réinterprétation de Christian McBride et son trio, puis un sublime concert de Brad Mehldau en solo.

Ce thème innocent et candide prend une toute autre tournure lorsqu’il est récupéré par des artistes de différents styles. Cette semaine, on découvrira le côté obscur de My Favorite Things avec notamment une digression hip-hop pour conclure cet épisode.

J’espère qu’il vous plaira, n’hésitez pas à me contacter directement pour me dire ce que vous en avez pensé. Si vous aimez le podcast, vous pouvez aussi aller faire un tour sur le Twitter ou la page Facebook pour vous abonner.

La playlist de l’emission :
  1. Julie Andrews – Live On CBS, 1961
  2. John Coltrane – My Favorite Things, 1961
  3. Christian McBride Trio – Out Here, 2013
  4. Brad Mehldau – Live In Marciac, 2011
  5. Dave Brubeck – My Favorite Things, 1965
  6. Juggaknots – Re:Release (Clear Blue Skies), 2003

Vous pouvez réécouter la playlist avec des versions bonus sur Soundsgood :

 

Retranscription de l’episode 3 : My Favorite Things

Bonjour à tous. Bienvenue dans l’épisode 3. J’espère d’abord que vous allez bien. Mais si quelque chose ne va pas, sachez qu’il y a des chansons qui ont été écrites pour vous redonner le sourire, comme notre grand standard du jour, My Favorite Things.

Pour cet épisode, on va commencer par une version presque originale, très proche de la comédie musicale. Ensuite, on écoutera le grand John Coltrane, le pianiste Dave Brubeck, Christian McBride puis Brad Mehldau, avant de finir sur une digression hip-hop…

Sans plus tarder voici notre première version, par Julie Andrews, l’actrice principale du film La Mélodie du Bonheur. On l’écoute, et je vous parle de cette chanson tout de suite après.

Julie Andrews – At The Garry Moore Show, 1961

Si vous connaissez cette chanson, c’est que vous déjà croisé cette nounou qui chante la mélodie du bonheur en gambadant dans les collines. C’était bien elle, Julie Andrews, la star de cette très célèbre comédie musicale, ou plutôt de son adaptation au cinéma. La version qu’on vient d’écouter a même été enregistré avant le tournage du film. Julie Andrews chantait ce thème en direct sur la chaîne américaine CBS le soir de Noël 1961. Elle disait que c’était sa chanson préférée.

On va maintenant rentrer dans le cœur du sujet avec le saxophoniste John Coltrane. Je vous l’ai annoncé comme la version ultime. C’est effectivement lui le premier qui en a fait un hymne du jazz. Sa version en Mi mineur dure près de 14 minutes, le temps d’exposer le thème avant de laisser libre court à l’improvisation. A mon grand regret, ça va donc être difficile d’intégrer la version entière dans l’épisode. A sa sortie, Atlantic a prévu une version single avec les 3 premières minutes du morceau. C’est cet extrait que je vais vous diffuser pour qu’on puisse garder du temps pour les autres, mais je vous recommande chaudement d’aller écouter la version originale.

Dans le roman d’Haruki Murakami Kafka sur le rivage, il y a un passage où l’auteur décrit ce morceau de Coltrane avec une phrase que je trouve très juste : « un rythme répétitif qui déconstruit la réalité puis la recompose. »

John Coltrane – My Favorite Things, 1961

Christian McBride – Out Here, 2013

Une version enregistrée 50 ans après Coltrane, celle du contrebassiste Christian McBride. Le balancement paisible en trois temps de la chanson est transfiguré puis carrément effacé. On entre alors dans une période d’incertitude, où le pianiste profite des larges espaces de silence pour développer son discours de plus en plus vivement, jusqu’à dérouler un torrent de notes qui nous ramène au thème sans qu’on s’y attende. Dans ce trio réuni par Christian McBride pour son album « Out Here » de 2013, chaque membre est sur un pied d’égalité. Parfois c’est la contrebasse qui est au premier plan pour reprendre la mélodie avant de développer son solo, en faisant chuter puis monter l’intensité.

On va maintenant passer à la version en piano solo de Brad Mehldau. Je manque de superlatifs pour dire à quel point je trouve ce pianiste incroyable. Il aime s’emparer de thèmes connus, ça peut être des standards de jazz mais aussi des chansons de Radiohead, ou des Beatles… Il emprunte un peu partout un matériau musical pour le façonner comme il l’entend. Ici il va nous entraîner dans une exploration qui nous emmènera loin, très loin. Parfois, la mélodie refera timidement surface, avant d’être à nouveau emportée dans un tourbillon de créativité. Installez-vous confortablement et prenez le temps de vous laisser séduire par My Favorite Things pensée par Brad Mehldau, c’était sur la scène de Marciac en 2011.

Brad Mehldau – Live In Marciac, 2011

Dave Brubeck Quartet – My Favorite Things, 1965

Dave Brubeck développait My Favorite Things dans son album du même nom. Dans ce disque, il reprenait exclusivement des chansons de Richard Rodgers, l’un des compositeurs de standards le plus prolifique. La Mélodie du Bonheur était sa dernière collaboration avec le parolier Oscar Hammerstein, et sans doute l’une des plus connues.

On va terminer l’émission avec un basculement complet dans le hip-hop. Les rappeurs empruntent beaucoup de samples à leurs aînés du jazz, c’est pour ça que ce genre a complètement sa place dans cet émission. On va écouter les Juggaknots, ce duo new-yorkais prend le contrepied de la chanson originale avec leur titre Trouble Man. Au lieu de se cacher derrière une douce et joyeuse mélodie, ils affrontent brutalement la réalité par leur musique. Finalement, c’est déjà ce que faisait la version de John Coltrane, quoique de manière peut-être moins explicite.

Avant de redonner sa liberté à ce sample de John Coltrane qui tourne derrière ma voix, j’aimerais encore une fois vous remercier pour vos encouragements, pour tous ceux qui m’ont envoyé un mail, un tweet ou un message. Pour soutenir le podcast, ça passe par tous ces petits gestes gratuits et très faciles : déposer un Like sur Facebook, s’abonner sur Twitter ou encore mieux aller sur iTunes pour déposer un avis avec plein d’étoiles. C’est ce qui se fait de mieux pour faire plaisir à un podcasteur.

Je vous remercie pour votre écoute et je vous donne rendez-vous au prochain épisode,

C’était Version Standard, à très bientôt.

Juggaknots – Clear Blue Skies

My Favorite Things