Concert en vedette : Angie Wells chante la musique de Sarah Vaughan

Sylvain

Arrivée de Los Angeles pour le début tant attendu de sa quatrième tournée européenne, Angie Wells, la chanteuse américaine de jazz et de blues, se produit au Crazy Coqs de Londres le jeudi 13 juin.ème interprétant la musique de l'une des plus grandes chanteuses du monde – Sarah Vaughan.

Angie Wells, avec une voix qui rappelle celle de la grande Betty Carter, a grandi dans une maison remplie de musique inspirante. Sa mère chantait et jouait du piano gospel et les disques de son père – un amateur de jazz – étaient entendus tous les jours dans la maison de son enfance. La musique de Sarah Vaughan était un élément régulier. Angie a commencé sa carrière de chanteuse à Saint-Germain des Prés, Paris, lorsqu'elle a rejoint le trio jouant ce soir-là pour quelques morceaux. Les applaudissements explosifs du public l'ont encouragée à commencer une formation pour chanter professionnellement. Elle a remporté le concours de nouveaux talents lors de la finale du Sweet n' Hot Jazz Festival à Los Angeles et s'est qualifiée comme demi-finaliste pour le premier concours annuel international de jazz vocal Indaba Music Sarah Vaughan.

Nous pensions avoir une petite conversation avec Angie avant son spectacle !

Vous êtes originaire de Philadelphie mais votre carrière de chanteuse a débuté à Paris et vous vous êtes souvent produit en France. Pouvez-vous nous raconter cette nuit à Paris ?

J'étais allé à Paris rendre visite à un ami. Nous sommes allés dîner dans un petit supper club à Saint-Germain. Il y avait un trio qui jouait ce soir-là et j'appréciais vraiment la musique. J'avais toujours voulu chanter du jazz et j'avais assisté à quelques ateliers et jam sessions. Mon amie le savait et, à mon insu, elle a dit au chef du groupe que son amie était une chanteuse de jazz américaine en visite à Paris.

Alors, au milieu d'une fourchette pleine de nourriture, mon ami a dit : « Alors j'ai dit au groupe que vous étiez un chanteur de jazz américain et qu'ils voulaient que vous fassiez quelques numéros avec eux. Ma mâchoire a chuté. J’étais terrifié car je ne me considérais pas comme un professionnel à ce moment-là. Cependant, je me suis levé et j'ai chanté et j'ai été stupéfait par la réaction. Certaines personnes voulaient prendre des photos avec moi, quelqu'un m'a même acheté du champagne (ma boisson préférée, MDR). La graine était plantée et je suis rentrée chez moi pour la nourrir avec des mentors, des ateliers, des livres et tout ce que je pouvais faire pour continuer à chanter sérieusement.

Où va vous mener votre tournée après Londres ?

Je me rendrai en France pour le reste de la tournée. Les dates et les billets sont tous ici

Sarah Vaughan par Willy Rizzo, New York, 1959

Votre biographie indique que « Nina Simone, Sarah Vaughan, Ella Fitzgerald, Carmen McCrae et BB King ne sont que quelques-uns des artistes qui l'ont inspirée ». Vous interpréterez la musique de la puissante Sarah Vaughan. Pouvez-vous nous parler un peu de votre relation musicale avec Sassy et de ce qui vous a amené à développer ce spectacle ?

J'ai toujours aimé la voix de Sarah. Elle avait une telle portée. J'ai particulièrement apprécié sa voix à mesure qu'elle grandissait. Elle a vraiment embrassé le bas de son registre et j’ai adoré l’entendre se déplacer sans effort sur trois octaves. J'ai apprécié la façon dont elle a gardé son sens du jeu à travers tout cela. J'écoutais ses enregistrements presque quotidiennement au début de ma quête du chant jazz. Quand j'ai commencé à jouer professionnellement, parfois les membres du public m'approchaient après le spectacle pour me dire que ma voix « grave » leur rappelait Sarah Vaughan. C'était un tel compliment. Elle était l’une des plus grandes chanteuses de l’histoire.

J'ai reçu un e-mail concernant le premier concours vocal international annuel Sarah Vaughan et j'ai décidé d'y participer. Il y a eu des centaines de candidatures et j’ai eu l’honneur de faire partie du groupe des 15 demi-finalistes. J'ai toujours chanté bon nombre des mêmes airs que Sassy faisait car c'étaient des standards. Alors, quand j'ai réfléchi à ce que je voulais jouer à Londres, Sarah m'est venue à l'esprit et j'ai décidé de faire tourner le spectacle autour de certains de ses plus grands succès. Cependant, ce n’est pas une série dans laquelle je me fais passer pour elle. C'est moi qui chante ces tubes avec ma voix.

Photo de Jarrelle Lee Studios

Que peut attendre le public de votre spectacle Sarah et qui joue avec vous ?

Ils peuvent s’attendre à entendre certains de leurs morceaux préférés, notamment de belles ballades et des numéros entraînants. Je vais également parler un peu d'elle. Mais la soirée sera vraiment placée sous le signe de la musique. Je serai rejoint par un groupe incroyable de musiciens. Rob Barron au piano, Jeremy Brown à la basse et Josh Morrison à la batterie. J'attends avec impatience une autre chance de me connecter avec le public et les musiciens pour apporter de la joie à travers la musique. Un tel cadeau et comme toujours, je suis reconnaissant et excité d'être dans cet espace.

13 juinème au Crazy Coqs, billets disponibles ici

Liens vers le site Web d'Angie Wells et les billets de tournée ici

Vous pouvez lire une interview approfondie d'Angie réalisée par Sandra Booker dans le magazine Women in Jazz Media de juillet 2023 ici.

Rencontrez Sylvain, l'âme derrière Version Standard.

En tant que fondateur et éditeur en chef, Sylvain inspire et guide l'équipe avec une passion indéfectible pour le jazz. Ses contributions reflètent une vision claire et déterminée pour un média qui encourage l'appréciation, la découverte, et le respect des traditions du jazz. Sa connaissance profonde du genre et son dévouement à la culture du jazz l'ont amené à créer Version Standard en 2020, combler une lacune dans le paysage numérique et offrir aux amateurs du jazz une plateforme inclusive et exhaustive.