Gretchen Parlato et Lionel Loueke en duo extraordinaire

Sylvain

La chanteuse Gretchen Parlato et le guitariste Lionel Loueke ont réalisé leur enregistrement en duo « Lean In » (Edition Records) en 2021, mais comme presque tout autre enregistrement de cette époque, ils n'ont pas pu tourner ou se produire en public et sa sortie a été reportée ; pour cette raison, il aurait pu passer presque inaperçu avec sa sortie éventuelle en 2023, jusqu'à ce qu'il remporte récemment une nomination aux Grammy Awards pour le meilleur album vocal de jazz (2024).

« Lean In » a déjà remporté le « Best of Jazz 2023 » dans Jazz News Paris, et avant cela, le duo Bossa nova (Getz/Gilberto) influencé Parlato a également remporté de nombreux prix et nominations aux Grammy Awards de l'Album vocal de l'année international. pour les German Jazz Awards pour son enregistrement « Flor » (2022), et pour le même album une nomination aux Grammy Awards pour le meilleur album jazz vocal en 2022.

Ce sont des réalisations importantes pour Parlato (né à Los Angeles en 1976), dont le père Dave Parlato était un musicien jouant avec Frank Zappa sur des albums comme « Zoot Allures », juste pour noter. Pendant ce temps, le partenaire musical de Parlato, Lionel Loueke (né au Bénin, Afrique de l'Ouest, 1973) a été élevé par des « intellectuels pauvres » au Bénin et il a commencé à jouer de la guitare à la fin de l'adolescence, influencé par George Benson, Wes Montgomery, Kenny Burrell, Joe Passe, ou tout simplement mis par les maîtres de la guitare jazz. Il a plus de nominations et de récompenses à son actif que Parlato, en tant qu'artiste accompli de Blue Note depuis 2008.

Après avoir étudié à l'Institut National d'Art de Côte d'Ivoire, à l'American Music School de Paris et au Berklee College of Music de Boston, Loueke a étudié de 2001 à 2003 au Thelonious Monk Institute of Jazz de Los Angeles (à UCLA), récemment changé pour le Herbie Hancock Institute of Jazz.

Leurs chemins se sont donc croisés pour la première fois à Los Angeles, bien que Parlato et Loueke soient maintenant basés à New York, et leur collaboration se distingue par le fait qu'elle rompt avec les attentes, c'est-à-dire en recherchant de nouvelles formes de jazz vocalisé, mieux propulsées par l'approche ouest-africaine de Loueke à la guitare jazz. avec des co-chanteurs « griot ».

Loueke est un soliste fascinant en pleine forme et le mieux prouvé sur sa sortie 2020 « HH » (sur Edition Records) en hommage à Herbie Hancock. Il y combine un travail de chant délicat et harmonieux utilisant des pédales d'effets et un looper avec pitch shifter et delay, combiné à sa voix envoûtante (en authentique griot béninois). En tant que chanteur, il oscille entre le chant scat à la Bobby McFerrin et les percussions vocales et laisse sa guitare chanter seule, tout en faisant correspondre ou fusionnant cette approche fraîche et inhabituelle (pour le jazz) avec une approche nuancée, mais toujours plus directe ou descendante. -chant terre-à-terre de Gretchen Parlato ; le tout avec une touche new-yorkaise, car il peut y avoir des influences new-yorkaises moins connues à déchiffrer.

Sur quelques morceaux, on retrouve un côté afro-funky beaucoup plus heavy avec le bassiste Burniss Earl Travis II, le percussionniste Mark Guiliana et Marly Guiliana aux chœurs. Ces chansons se rapprochent des productions électroniques françaises de musique de danse africaine, populaires dans les discothèques parisiennes il y a quelques décennies.

L’un des morceaux les plus captivants se trouve au milieu de l’album ; « Okagbe Interlude » est un effort solo fantomatique et bien trop court de Loueke qui se rapproche le plus de la musique africaine traditionnelle (cordes-acoustique et rythmes-percussions), mais sa voix (altérée dans les effets) semble canaliser l'énigmatique et musicalement prophétique expérimental de New York. violoncelliste, chanteur, producteur et compositeur Arthur Russell (1951 – 1992), qui s'est inspiré de la musique traditionnelle africaine pour un son moderne. Ainsi, dans ses points les plus intrigants, les fantômes de l’Afrique de l’Ouest et de la ville de New York sont puissamment évoqués dans cette collaboration poétique.

Gretchen Parlato et Lionel Loueke se produiront en duo pour une tournée européenne en avril ; voir les dates ci-dessous.

Mercredi 10 avril – Bimhuis, Amsterdam, Pays-Bas
Jeudi 11 avril – Stadtgarten Europaisches Zentrum fur Jazz, Cologne, Allemagne
Vendredi 12 et 13 avril – AC Recoletos Jazz, Madrid, Espagne
Dimanche 14 avril – Jazzclub Unterfahrt, Munich, Allemagne
Mardi 16 avril – New Morning, Paris, France
Mercredi 17 avril – Konzerthaus Wien, Vienne, Autriche
Jeudi 18 avril — Cabaret des Pêches, Brno, République Tchèque
Vendredi 19 avril — Jazz Dock, Prague, République tchèque
Samedi 20 avril – Nasjonal Jazzscene, Oslo, Norvège
Mardi 23 avril—Jumeaux Jazz Club, Lausanne, Suisse
Jeudi 25 avril—Ha Concerts, Gand, Belgique
Vendredi 26 avril – Bravo Caffe, Bologne, Italie
Samedi 27 avril—Jazz Club Ferrara, Ferrara, Italie
Dimanche 28 avril – Volkhaus Basel, Suisse

Tony Ozuna est directeur artistique et maître de conférences à l'École de journalisme, des médias et des arts visuels de l'Université anglo-américaine de Prague.

Rencontrez Sylvain, l'âme derrière Version Standard.

En tant que fondateur et éditeur en chef, Sylvain inspire et guide l'équipe avec une passion indéfectible pour le jazz. Ses contributions reflètent une vision claire et déterminée pour un média qui encourage l'appréciation, la découverte, et le respect des traditions du jazz. Sa connaissance profonde du genre et son dévouement à la culture du jazz l'ont amené à créer Version Standard en 2020, combler une lacune dans le paysage numérique et offrir aux amateurs du jazz une plateforme inclusive et exhaustive.